Chorales : les actions de l'APEMu

Isabelle Bougault

https://www.tiki-toki.com/timeline/entry/961024/APEMu-chorales-action-/

 

1949 

Circulaire du 8 Octobre 1949/ Note de service du 29 Décembre 1949

"Dans un but de simplification, j'ai l'honneur de vous préciser que la direction d'une chorale, quelle qu’en soit l'importance, compte uniformément pour deux heures d'enseignement, que cette charge vienne en complément ou en supplément de service..."

 

Mai 1991/  juillet 1996

Note de service du 13 Mai 1991/ B.O. n° 27 du 4 Juillet 1996

Chacune de ces activités (chorale et groupe instrumental) peut être décomptée, uniformément, pour deux heures dans le service des professeurs d'éducation musicale.

 

Novembre 1997

Circulaire n° 97-240 du 20 novembre 1997

«Une chorale dans chaque école»

 

 Septembre 2011

Le chant choral à l’école, au collège et au lycée      NOR : MENE1123235C       circulaire n° 2011-155 du 21-9-2011        MEN - DGESCO B3-4 http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=57498

Affectation des moyens horaires dans le second degré

La chorale d'établissement peut entrer, avec l'accord de l'enseignant concerné, dans la composition des services.

La quotité horaire de référence pour la prise en charge d'une chorale en collège ou lycée reste de deux heures/semaine. La spécificité du travail nécessaire, la fréquente multiplication des répétitions à l'approche de la fin d'année, l'organisation d'un ou plusieurs concerts publics dans un lieu professionnel extérieur et la concertation avec les professionnels associés justifient cette référence. Elle peut cependant être modulée en fonction des constats effectués chaque année et de l'évaluation portée par le corps d'inspection.

 

Février 2013

Document d’accompagnement distribué aux organisations syndicales : 

Heure de chorale - 2h : abaissement du maximum de service hebdomadaire de deux heures pour le professeur d'éducation musicale dirigeant la chorale de l'établissement quelle qu'en soit l'importance.

 

Août 2014

Décret sur les obligations de service et missions des personnels  

http://legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000029390906&categorieLien=id

La question de la chorale n’est nullement mentionnée... 

 

10 février 2015

Demande d’audience au ministère.

https://apemu.fr/news/24/17/Chorale-demande-daudience-au-minist%C3%A8re-

Ainsi, sommes-nous d’autant plus étonnés et inquiets de constater que, dans les différentes DHG des établissements, les heures consacrées à la chorale ont bel et bien disparu. Laissées à la libre appréciation du recteur et des chefs d’établissements, l’attribution ou non de ces heures renforce l’inégalité entre les établissements et les élèves. 

 

9 mars 2015

Courrier : Madame la Ministre de l’ÉN délègue à une secrétaire en charge du second degré de recevoir l’APEMu sur la question de la disparition des heures de chorale dans les établissements scolaires.

 

11 mars 2015 

Projet de circulaire d’application des décrets ORS, transmis aux organisations syndicales lors du dernier CTM :

« Les heures d’enseignement correspondent aux heures d’intervention pédagogique devant élèves telles qu’elles résultent de la mise en œuvre des horaires d’enseignement définis pour chaque cycle. 

Les heures d’éducation musicale consacrées à la chorale sont intégrées dans le service d’enseignement des enseignants qui en assurent l’animation. Chaque heure de chorale est ainsi décomptée pour sa durée effective.

Toutes ces interventions sont prises en compte de manière équivalente dans le décompte des obligations de service, quel que soit l’effectif du groupe d’élèves concerné. »

« Le mode de reconnaissance fixé par cet article remplace les modes de reconnaissance prévues par des circulaires antérieures (sauf pour les heures de chorale en établissement, désormais intégrées au service d’enseignement). »

 

13/18 mars 2015

Résultats de l’enquête lancée par l’APEMu - points forts des 816 réponses :

https://apemu.fr/news/25/17/Chorales-lAPEMu-re%C3%A7ue-au-minist%C3%A8re-

1) 10% des collèguent annoncent qu’il n’y aura pas de chorale dans leur établissement ; 50 % pour des problèmes de rémunération, 20% parce qu’ils ont déjà trop d’heures supplémentaires, 20% pour des problèmes d'organisation dans leur établissement.

2) Plus d’un quart des enseignants se sont vus proposer par leur chef d’établissement des IMP pour rémunérer la chorale. 

3) En 2012, 62% des chorales étaient rémunérées 2 heures ou plus. Ce chiffre tombe aujourd’hui à 44%.

[Remarque : on observe une disparité selon les académies].

4) 6% des chorales ont une rémunération prévue exclusivement en IMP.

[Remarque : quand le décret définitif sera sorti, ce chiffre devrait diminuer, et normalement tomber à 0].

5) 2/3 des chorales s'imposeront en plus du service des enseignants.

 

20 mars 2015

La présidente et le vice-président de L’APEMu sont reçus au Ministère (extrait du compte-rendu) :

«Sur la question des heures, un texte est en préparation visant à prendre en compte toutes les situations particulières pour ainsi éviter toute discrimination. Le texte irait sur une heure d’enseignement dans le temps de service des enseignants et une heure d’I.M.P. pour tous les enseignants d’éducation musicale. 

Pour autant nous faisons remarquer que ces I.M.P. visent à rémunérer essentiellement des tâches effectuées en dehors de la présence d’élèves alors que les heures de chorales visent à prendre en compte le travail effectué majoritairement face aux élèves. L’effectif dépasse très souvent (et de loin) celui d’une classe. 

Aussi, la définition de ces heures devrait être précisée pour que ce cadre de rémunération soit applicable partout. Madame la Conseillère explique que les IMP seront un cadre unique mais qui rémunérera diverses missions. 

Nous rappelons à nouveau la spécificité de la chorale, qui ne saurait être une mission.»

 

8 avril 2015

Courriers à Agathe Cagé et à Mme la Ministre

https://apemu.fr/news/28/17/Chorales-courrier-%C3%A0-Agathe-Cag%C3%A9-

Nous souhaitons réaffirmer par ce courrier que la 2° heure de chorale n'a absolument pas lieu d'être rémunérée en IMP comme le sont les heures de coordination ou de laboratoire car il ne s'agit fondamentalement pas du même travail.

 

21/4/2015

Interview d’Anne-Claire Scébalt pour France Musique

https://www.francemusique.fr/actualite-musicale/musique-au-college-haut-les-choeurs-1661

Pour les chorales au collège, l’heure est à l’inquiétude. La rémunération des professeurs de l'éducation musicale encadrant une chorale serait revue à la baisse par la réforme des collèges qui rentrera en vigueur en 2016. Dans de nombreux établissements, cette mesure risquerait de mettre en péril la pérennité de cette pratique musicale. Explications.

  

29 avril 2015

Parution au BO de la circulaire d'application des décrets d'aout 2014 concernant

Le service des enseignants
http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html&cid_bo=87302

" B- Modalités de décompte des heures d'enseignement

1- Dispositions générales relatives au décompte des heures d'enseignement

Les heures d'enseignement correspondent aux heures d'intervention pédagogique devant élèves telles qu'elles résultent de la mise en œuvre des horaires d'enseignement définis pour chaque cycle.

Les heures d'éducation musicale consacrées à la chorale sont intégrées dans le service d'enseignement des enseignants qui en assurent l'animation. Chaque heure de chorale est ainsi décomptée pour sa durée effective.

Toutes ces interventions sont prises en compte de manière équivalente dans le décompte des obligations de service, quel que soit l'effectif du groupe d'élèves concerné. Il n'est plus, désormais, opéré de distinction selon la nature des enseignements (littéraire, scientifique ou technique...), leur caractère (enseignement théorique, travaux pratiques ou travaux dirigés...) ou la dénomination du groupe d'élève y assistant (classes, groupes, divisions)."

Les IMP
Décret instituant les IMP

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000030533522&categorieLien=id

Circulaire d'application parue au BO le 29 avril 2015

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html&cid_bo=87297

" II- Les missions particulières mises en œuvre au sein d'un établissement public local d'enseignement du second degré

L'article 6 du décret n° 2015-475 du 27 avril 2015 identifie un ensemble de missions ouvrant droit à l'attribution de l'IMP dès lors que des enseignants ou CPE sont désignés pour la prendre en charge. Toutefois la mise en place de ces missions est conditionnée au respect des critères définis ci-après qui encadrent l'appréciation des besoins du service par vos services et les chefs d'établissement.

[...]

9/ Les autres missions d'intérêt pédagogique et éducatif

Ces missions qui s'inscrivent notamment dans le cadre du projet d'établissement peuvent par exemple concerner la mise en œuvre des différents partenariats de l'établissement (avec des établissements scolaires à l'étranger, des entreprises, etc.), des coordinations diverses (par exemple de la vie lycéenne), l'implication dans des manifestations et rencontres liées à l'activité des chorales, l'organisation de voyages scolaires, ou peuvent être plus ponctuelles, en fonction des besoins spécifiques de l'établissement. Elles ont vocation, en fonction de la charge de travail effective qu'elles induisent, à ouvrir droit aux différents taux de l'indemnité. Vous réserverez cependant le taux de 312,50 € aux missions les moins lourdes et notamment aux missions à caractère ponctuel. "

 

 

Juin 2015

Pétition en ligne

Proposition d’actions lors des concerts.

https://apemu.fr/news/2/17/Chorales-propositions-dactions

 

1er juillet 2015

Courrier de Najat Vallaut-Belkacem au président du Conseil Supérieur des Programmes (annexe n°3 - orientation préconisées pour le programme de cycle 4)

" en éducation musicale :

- il apparaît nécessaire d'intégrer l'enseignement du chant choral"

Cf. les résultats de la consultation sur les programmes (contributions académiques et enquêtes en ligne)

http://www.education.gouv.fr/cid91155/najat-vallaud-belkacem-saisit-le-conseil-superieur-des-programmes-afin-de-tenir-compte-des-remontees-de-terrain-issues-de-la-consultation-sur-les-programmes.html

 

21 octobre 2015

Courrier à Mme la Ministre

https://apemu.fr/news/134/17/Chorales-courrier-%C3%A0-Mme-la-Ministre

 Or, en cette rentrée 2015, il apparaît que les chorales sont très fragilisées dans les établissements. 

 

3 février 2016

Appel à ne pas participer à « l’école en chœur »

https://apemu.fr/news/148/17/Nouvelle-%C3%A9dition-de-l%C3%A9cole-en-ch%C5%93ur

En effet, au delà du coup de pub, la situation des chorales est très alarmante et, rien dans les faits ne montre une réelle volonté de "favoriser et de développer le rayonnement du chant choral". 

en signe de protestation, nous vous invitons à ne pas participer à l'opération école en choeur.

Nous adressons un courrier à Mme la Ministre pour l'informer de cette décision. 

 

novembre 2015-mars 2016

Modèle de lettre pour interpeler les députés. Plusieurs questions écrites à l’assemblée nationale et réponses.

https://apemu.fr/news/149/17/Chorale-mod%C3%A8le-lettre-%C3%A0-envoyer-au-d%C3%A9put%C3%A9

https://apemu.fr/news/136/17/Chorales

https://apemu.fr/news/150/17/Chorales-des-nouvelles

 

9 avril 2016

Courrier à Mme la Ministre

https://apemu.fr/news/154/17/Lettre-%C3%A0-la-Ministre-concernant-lop%C3%A9ration-Ecole-en-choeur

Si nous souscrivons pleinement et sans réserve aux objectifs annoncés (favoriser et développer le rayonnement de l'éducation musicale et du chant choral au sein de l'institution scolaire autour de certaines valeurs dont les chorales scolaires sont porteuses), nous souhaitons attirer votre attention sur l’impossibilité des enseignants d’éducation musicale à répondre à cette opération.

 

29 juin 2016

Audience au ministère en présence de M Protin

https://apemu.fr/news/165/17/Compte-rendu-de-laudience-du-29-juin-2016

Nous présentons le dossier sur les chorales (en consultation sur le site). Matthieu Protin et Eric Fardet partagent entièrement nos propos sur les chorales et le rôle spécifique qu’elles jouent dans l’éducation de l’élève, du citoyen et au sein du collège.

Mathieu Protin réaffirme l’intérêt et l’attachement de Madame la Ministre de l’Education Nationale pour les chorales scolaires.

Nous évoquons plusieurs difficultés qui remettent en cause la pérennité des chorales.

 

12 décembre 2016

Rencontre avec l’Inspection Générale

https://apemu.fr/news/183/17/Entretien-avec-lInspecteur-G%C3%A9n%C3%A9ral

A la demande du cabinet de la ministre, l’inspection générale et la DGESCO travaillent à une meilleure reconnaissance de la chorale.

Chorale au brevet : une circulaire va bientôt être publiée ouvrant la possibilité aux élèves candidats de présenter le projet chorale auquel ils participent au titre de l’épreuve orale du DNB.

 

25 janvier 2017

Courrier à Mme la Ministre

https://apemu.fr/news/189/17/Courrier-%C3%A0-la-Ministre-au-sujet-de-la-chorale

Alors que les missions confiées à la chorale s’amplifient, les conditions de rémunération hypothétiques telles qu’annoncées dans la circulaire du 13 décembre ne permettront plus de conduire des projets ambitieux, de qualité et de poursuivre les missions éducatives républicaines et citoyennes confiées et assumées actuellement par la chorale.

 

18 février 2017

Courrier à Mme la Ministre à l’occasion de l’annonce du dispositif « école en chœur »

https://apemu.fr/news/193/17/Printemps-des-choeurs

Or, la situation des chorales ne cesse de se dégrader. Sortie des heures fléchées de la DHG, la chorale est souvent remise en question dans son existence-même. Ainsi, les professeurs d’éducation musicale, avant même de valoriser la production de leur chorale, doivent multiplier les démarches auprès de leur hiérarchie pour pouvoir seulement obtenir une heure dédiée à la chorale.

 

14 mars 2017

Audience au ministère avec M Prottin

https://apemu.fr/news/195/17/Audience-du-14-mars-CR

Rappel du contexte autour de la circulaire du 13 décembre 2016 :

Cette circulaire promeut le chant choral et ses vertus éducatives, elle entend élargir les missions de cet enseignement (participation au DNB, missions dans le cadre du PEAC, inscription de la chorale dans un cadre plus large (partenariat avec des structures culturelles, liaisons inter-degré). Cette circulaire reconnaît les spécificités de la chorale mais dans le même temps abroge le seul cadre qui prévoyait la prise en compte de cette spécificité (circulaire de 2011). L’abrogation de cette circulaire nous inquiète et crée une forte incohérence entre le discours et les faits. 

  

13 juin 2017

Demande d’audience au nouveau ministre : M Blanquer

https://apemu.fr/news/196/17/Courrier-%C3%A0-Jean-Michel-Blanquer

Nous nous réjouissons de lire dans le Parisien du 8 juin 2017 votre volonté de doter chaque établissement d’une chorale et de favoriser l’apprentissage de la musique. Afin de contribuer à la réflexion qui est initiée, nous nous permettons de vous adresser un dossier que nous avons réalisé établissant un bilan sur les chorales scolaires et leurs missions dans l’école de la République.

 

27 juin 2017

Article dans la revue « Cahers Pédagogiques »

http://www.cahiers-pedagogiques.com/Une-rentree-en-fanfare

  

11 juillet 2017

Courrier au ministre à l’occasion de l’annonce de la rentrée en musique

Si les chorales scolaires doivent être valorisées et promues, il est surtout indispensable qu’elles soient pérennisées en leur offrant un cadre protecteur. 

 

13 juillet 2017

Audience au ministère avec M Lahaye suivi d’un courrier

https://apemu.fr/news/203/17/Compte-rendu-de-laudience-du-13-juillet-2017

Quelles sont les demandes de l’APEMu ?

Les difficultés que nous rencontrons concernent l’heure attribuée à la chorale et la prise en compte de la spécificité de cet enseignement. Une heure fléchée dans la DHG et un retour à la circulaire de 2011 est un cadre qui permettrait aux chorales de s’épanouir et de jouer pleinement leur rôle au sein de l’école. 

 

30 août 2017

Communiqué de presse à l’occasion de la rentrée en musique

https://apemu.fr/news/205/17/Communiqu%C3%A9-de-presse-sur-la-rentr%C3%A9e-en-musique

Nous souhaitons que cette rentrée en musique ne soit pas une action-vitrine de communication mais qu’elle sera suivie de mesures visant à pérenniser les chorales scolaires et à leur permettre de jouer pleinement leur rôle éducatif au sein de l’école. La remise en cause régulière de cet enseignement au sein des établissements et dans les dotations horaires fragilise les chorales et freine l’épanouissement de cet enseignement

 

28 octobre 2017

Courrier à M le Ministre

https://apemu.fr/news/209/17/Chorales-courrier-%C3%A0-Jean-Michel-Blanquer

Au-delà de l’événementiel et de la communication il nous semble indispensable d’envisager un cadre pérenne, spécifique et favorable afin que le chant choral puisse contribuer pleinement aux apprentissages des élèves, à la construction des savoirs fondamentaux et à l’acquisition de compétences artistiques, sociales, civiques et citoyennes.

 

 

4 décembre 2017

Audience au ministère avec M Lahaye

https://apemu.fr/news/213/17/Audience-au-minist%C3%A8re-pour-les-chorales

Si l'APEMu peut se réjouir d'une avancée légale concernant les chorales, elle reste attentive à sa mise en oeuvre. Sa spécificité doit être maintenue ; la chorale ne peut pas devenir un enseignement facultatif comme les autres.

 

11 décembre 2017

« Une chorale dans chaque établissement »

Le ministre annonce que le nouveau décret est lu en CSE le 14 décembre 2017.

 

xx

2 février 2018
15 février 2018

Parution au JO et au BO du décret concernant l'enseignements facultatif "chant choral".

Après le cinquième alinéa de l'article 7 de l'arrêté du 19 mai 2015 susvisé sont ajoutées les dispositions suivantes :
« e) un enseignement de chant choral rassemblant des élèves de l'ensemble des niveaux du collège, de 72 heures annuelles, dont au moins une heure hebdomadaire.  »

http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=126226

 

4 février 2018

Afin d'accompagner les collègues et de répondre à leurs questions, l'APEMu ouvre une FAQ chorales.
Cliquer ici

 

9 février 2018

L'APEMu est reçue au ministère pour le lycée, mais n'a pas manqué l'occasion de transmettre un retour du terrain à X. Turion, avec des exemples concrets de collègues.